Réduction permanente sur les soins Vichy

Venez demander conseil et profitez de notre réduction de 20%

Venez demander conseil et profitez de notre réduction de 20%

L’eau thermale de Vichy s’est appropriée lentement son exceptionnelle richesse minérale grâce à son singulier parcours à travers les roches millénaires des volcans d’Auvergne en France. Ses propriétés démontrées scientifiquement le prouvent : elle est unique et efficace.

C’est une source naturelle de beauté et de santé de la peau : elle calme, renforce et régénère. Elle atténue les rougeurs et les irritations, stimule la régénération cellulaire et renforce les défenses naturelles de la peau.

http://www.vichy.com/

Pour obtenir plus d’information, veuillez nous contacter 02/478.05.31

  • Saignement du nez: Causes et traitements

    La plupart du temps, le saignement survient suite à une lésion d’un vaisseau sanguin situé dans le nez. La cause est donc à chercher du côté de la cavité nasale elle-même, et non autour, contrairement aux idées reçues. 

    Causes

    Les narines sont tapissées d’une fine couche de muqueuse, une zone fortement vascularisée et très fragile. Les facteurs suivants sont généralement mis en cause lors d’un saignement :

    • Des éternuements
    • Un grattage trop important de la zone
    • Un traumatisme sur le nez (choc)
    • La présence de polypes nasaux
    • Un mouchage trop violent lors d’un rhume

    Saigner spontanément du nez peut également avoir une cause plus profonde, par exemple, un trouble de la coagulation sanguine ou une anomalie (de naissance) des vaisseaux sanguins de la fosse nasale. De même, les saignements du nez peuvent indiquer d’autres troubles (anémie, leucémie ou artériosclérose). Si vous suivez un traitement anticoagulant, sachez que les saignements du nez font partie des effets secondaires fréquents.

    Si les saignements deviennent récurrents, il est conseillé de consulter un spécialiste ORL, qui pourra alors réaliser une endoscopie nasale. Lors d’une endoscopie, l’ORL examine les fosses nasales à l’aide d’un appareil adapté, afin d’observer d’éventuelles anomalies pour déterminer la cause du saignement. Si le saignement provient d’un traumatisme extérieur (par exemple, un coup), on réalisera une radiographie pour identifier d’autres séquelles éventuelles.

    Prévenir les saignements du nez

    En cas de saignement occasionnel, certains réflexes sont bons à avoir à la fois pour prévenir et pour guérir. D’abord, évitez de vous moucher trop souvent, afin de limiter la pression sur votre nez, cause de l’hémorragie.

    Ensuite, il est important d’éviter que l’air de votre habitation soit trop sec, car cela irrite les muqueuses et favorise l’éclatement des vaisseaux sanguins. Il faut donc humidifier son chez-soi : par exemple, en posant des bacs d’eau sur les radiateurs. L’eau s’évaporera, augmentant ainsi le taux d’humidité de l’air.

    Que faire si cela arrive ?

    Si vous saignez du nez, il est important d’adopter les bons gestes. Restez en position assise et penchez vous légèrement vers l’avant. Vous pouvez appuyer légèrement sur le nez, sans interruption. Cela créera un caillot sanguin sur le vaisseau endommagé, et mettra fin au saignement.

    Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Comment se débarrasser des cernes et des poches ?

    Les fêtes de fin d’année ont laissé quelques traces sur votre visage ? Pas de panique. Nous vous donnons ci-dessous quelques conseils à suivre pour atténuer les cernes et les poches. Vous afficherez une mine éclatante pour bien commencer 2018 ! 

    Quelles en sont les causes ?

    Les poches sous les yeux : tout le monde en souffre à l’occasion car hélas, elles n’épargnent personne. Un mode de vie festif et des nuits écourtées favorisent l’apparition des cernes. Le manque de sommeil, la maladie ou des pleurs sont les principales causes de l’apparition des poches, qui n’en sont pas vraiment, puisqu’il s’agit en fait de paupières gonflées. Inutile de s’inquiéter : les poches disparaitront dès que vous aurez refait le plein de sommeil. Certaines personnes sont cernées de façon chronique. En cause : la pigmentation cutanée de cette zone, ou une peau particulièrement fine à cet endroit-là, laissant apparaitre des petits vaisseaux sanguins. La seule solution pour les estomper reste le maquillage.

    Et les vraies poches ?

    Les poches apparaissent à la suite d’une accumulation de peau ou de graisse. Cela peut toucher tant la paupière supérieure qu’inférieure. C’est l’un des signes du vieillissement cutané, car avec l’âge, la peau perd en élasticité et se relâche, favorisant l’apparition de rides et de plis.

    C’est dangereux pour la santé ?

    Soyez rassuré(e) : les cernes et les poches restent un souci d’ordre purement cosmétique. Effectivement, ce n’est pas ce qu’il y a de plus esthétique ni de plus harmonieux. Dans certains cas extrêmes, les poches peuvent causer des problèmes médicaux : lorsque le bord de la paupière inférieure se retourne vers l’intérieur ou vers l’extérieur, cela peut irriter l’œil et la muqueuse. Dans ces cas-là, mieux vaut consulter votre ophtalmologue.

    Que faire pour s’en débarrasser ?

    Vous connaissez le problème : une soirée sympa s’annonce, mais vos cernes vous complexent. La solution ? Les cacher grâce au maquillage ! Suivez ces conseils :

    • Conseil n°1 : Hydratez votre visage avant de vous maquiller. Un teint propre et soigné est indispensable à la bonne tenue de votre make-up, car on maquille plus aisément une peau hydratée et on risque moins de dessécher l’épiderme. De plus, la sensation est bien plus agréable. Il existe par ailleurs de nombreux produits pour nettoyer l’épiderme, par exemple à l’effet peeling.
    • Conseil n°2 : Dormez suffisamment. La veille d’une soirée festive, reposez-vous pour éviter le cumul de fatigue et faire le plein d’énergie !
    • Conseil n°3 : Massez les contours de vos yeux. Si vous avez les paupières gonflées, un léger massage peut aider à les soulager. Allez-y doucement, en commençant par le coin intérieur de l’œil, puis en tapotant doucement vers l’extérieur. Ensuite, passez vos doigts sur les contours de vos yeux en appuyant, toujours en douceur.
    • Conseil n°4 : Appliquez des sachets d’infusion de camomille ou de thé sur vos paupières. Laissez infuser les sachets quelques minutes, et une fois refroidis, posez-les sur vos yeux. Un vrai remède de grand-mère toujours efficace !
    • Conseil n°5 : Choisissez le bon fond de teint. Optez toujours pour une teinte plus claire que votre peau, pour un résultat naturel. Appliquez le produit sur une peau propre et sèche. Préférez un fond de teint hydratant. Pas satisfait(e) du résultat ? Appliquez un anticernes sous les yeux, qui, comme son nom l’indique, fera disparaître toute trace de fatigue !

  • Faire le plein d’énergie en période d’examens

    À l'approche de la période des examens, il est important de prendre soin de son corps et de son mental. Pour créer un terrain propice à l’étude, il faut bien manger, bien dormir et faire le plein d’énergie. Vous trouverez nos conseils ci-dessous.

    Bien manger, bien s’hydrater

    • Évitez les plats trop copieux, et mangez plutôt 3 repas légers par jour. Entre deux repas, choisissez une collation savoureuse mais légère : yaourt, fruit, petit gâteau. Essayez donc de manger un total de 3 repas principaux variés et équilibrés, et 3 collations saines. Ainsi, vous ferez le plein d’énergie !
    • Les aliments riches en sucre, comme les gâteaux, les bonbons et les barres riches en sucre, sont à éviter autant que possible. Ce type d'aliment provoque d'importantes variations du taux de sucre dans le sang, puis une chute, qui réduit la capacité de concentration.
    • Pendant la période de blocus, le cerveau doit travailler dur et a besoin d'un apport énergétique conséquent. Le glucose, qu'on retrouve dans les glucides, est son principal carburant.
    • Les excitants comme le café ou les boissons à la caféine sont également néfastes. Si la caféine contenue dans ces boissons a un effet stimulant, un excès risque de vous causer des insomnies ou une plus grande irritabilité.
    • Il est préférable de consommer des produits céréaliers comme le pain brun ou complet, le muesli ou d'autres céréales, les flocons d'avoine, les pommes de terre, les pâtes et le riz, qui fournissent un réel apport énergétique.
    • Buvez beaucoup d'eau (1,5 litre par jour). La déshydratation impacte sur vos capacités physiques et mentales.

    Une bonne nuit de sommeil, et un petit-déjeuner complet

    • 7 à 8 heures de sommeil : c’est ce qu’il vous faut pour affronter la journée. Pour vous endormir plus facilement, mangez des produits contenant de l’amidon, et limitez les protéines et les matières grasses. Essayez également d'éviter les excitants contenant de la caféine quelques heures avant de vous coucher.
    • Un bon petit déjeuner est essentiel, surtout le matin-même de l'examen. Il a été prouvé scientifiquement que les personnes prenant un petit-déjeuner complet sont plus performantes que ceux qui font l’impasse sur ce repas essentiel. Le petit-déjeuner fournit une quantité d'énergie, sous forme de glucose, dont le cerveau a vraiment besoin.

    Quelques moments de détente

    • La meilleure pause dans les études, c'est de bouger ! Faire un jogging, sortir son chien, une partie de badminton... L'exercice physique vous donne un coup de fouet et agit comme un vrai bol d’oxygène pour votre cerveau, boostant votre capacité de concentration.
    • Après une longue journée fatigante, prendre un bain est idéal pour se détendre. Cela vaut aussi pour des pauses lors de l’étude : un bon bain, plutôt qu’une douche. Vous serez plus détendu et votre cerveau déconnectera pendant quelques instants.

  • Repas copieux et brûlures d'estomac : comment réagir

    Noël est bel et bien de retour : le sapin décoré dans le salon, les lumières qui brillent et... des plats et des boissons plein la table. Notre estomac, peu habitué à ces quantités lourdes à digérer, peut mal réagir. Les brûlures d’estomac, bénignes, ne sont pas rares. Voici comment les éviter.

    LE PLEIN DE LÉGUMES

    Évidemment, pendant les repas de Noël, on est tenté de se resservir en croquettes et en délicieux morceaux de viande. On peut craquer, mais assurez-vous de manger suffisamment de légumes, pour varier votre plaisir et faire le plein de fibres nécessaires. Votre estomac et vos intestins vous diront merci.

    MANGER ET MÂCHER TRANQUILLEMENT

    Un vrai dîner de Noël a tout pour dégénérer en orgie alimentaire. Après tout, vous avez probablement envie de vous jeter sur tout ce qui est servi. Votre estomac, lui, préfère une consommation tranquille, et une bonne mastication. Alors mangez tranquillement, il doit en rester pour tout le monde !

    ÉVITEZ LE STRESS

    Malheureusement, la fin de l'année rime souvent avec stress : un agenda occupé, vous êtes invité de partout, et c’est la course aux cadeaux. Essayez de planifier votre agenda de fin d'année en avance, pour éviter le stress de dernière minute. N'ayez pas peur de dire non à une soirée, même si elle vous tente. Il faut prévoir du repos.

    L'ALCOOL AVEC MODÉRATION

    Bien sûr, c’est en faisant tchin-tchin qu’on débute bien la nouvelle année ! Trinquer rime avec enthousiasme et un verre d’alcool à la main. Il n'y a rien de mal à ça, mais essayez de contrôler votre consommation d’alcool, ou de bien alterner avec de l'eau. Votre ventre vous sera reconnaissant.